Résultats des matchs du 16 Septembre 2018

5 matchs au programme avec une entrée en matière prolifique pour la 4, des buts pour la 3, des points pour la 2 et les affres du haut niveau pour les deux équipes fanions.

 

L’apprentissage des filles continue face au Lillock’

L’équipe 1 féminine recevait ses voisines mais néanmoins rivales du Lille Hock’ 2 pour un derby prometteur. Entrée en jeu rapide des Jaunes dont les rares spectateurs . trices ont pu remarquer les nets progrès collectifs depuis le match de la semaine précédente. Surement à cause du manque de fans à impressionner les locales encaissaient un but à la fin du premier quart temps.

Pendant le second ¼ temps, les Filles se rebiffèrent. Grâce à un meilleur collectif, le Polo faisaient bien circuler la balle  haussait le niveau sans pour autant percer l’ultime défense lors des quelques occasions de jeux ou sur PC. On sentait la frustration monter.
Le troisième ¼ temps commençait sur le même rythme mais les tentatives Poloistes ne trouvaient toujours pas le chemin des filets. A l’inverse, les Bleues du Lillock’, en profitaient pour doubler la mise 0/2.  Fatiguées et moins précises les filles proposaient un jeu moins collectif et peinaient à conserver la balle pendant la majorité du dernier ¼ temps. La différence se fit dans les dernières minutes lorsque Julie Paturel récupèra un centre de Clara Leblanc dans la zone et la claqua enfin au fond du but. Le match se terminait sur le score de 1-2 avec du bon et du moins bon.

Les filles progressent, surtout défensivement, mais pourraient faire beaucoup mieux offensivement avec un public un peu plus nombreux.

Épopée de la 4 à Béthune (et leur logo tant commenté.)

Malgré une inversion annoncée 3 jours avant semi marathon de Marcq oblige, c’est en nombre que l’équipe 4 se déplaça chez le champion sortant Béthune. L’occasion aussi de voir de nouveaux visages: Quentin venus avec ses fans et Louis dont l’expérience sera un gros plus pour la saison.
Béthune pris le matchà son compte dès le début, profitant de la connaissance de son terrain assez lent et d’une équipe du Polo reprenant ses marques. Rapidement ils trouvèrent l’ouverture sur PC.  Cette ouverture du score paradoxalement sonna les réveils de Romain et des siens.  C’est également sur leur premier PC que les jaunes égalisèrent. 1/1 Béthune repris l’avantage rapidement. Mais juste avant la fin du premier quart temps Edouard surpris tout le monde et égalisa. 2/2
Le deuxième quart temps fut confus les locaux en profitèrent pour marquer sur stroke et PC avant de se faire rejoindre avant la mi-temps grâce à un doublé de Tanguy Catry. 4/4

Tout restait à refaire à la reprise. Le match s’équilibra et permis à Xav’ Pajot le vétéran de l’équipe de briller dans les buts. Il ne put rien faire sur une très belle déviation à 10mn du coup de sifflet final. Béthune pensait avoir fait le plus dur en reprenant l’avantage mais c’était sans compter sur l’abnégation du Polo qui égalisa a 3 minutes du coup de sifflet final par Louis sur stroke.

5-5 score final.
Un nul équivalent à une victoire. Tous les ingrédients d’un match plein : vaillance, courage super esprit d’équipe.

Monte la dessus, tu verras le Beffroi de Douai

Seconde équipe du Polo à faire les frais du super Sunday amputé, la trois se déplaçait à Douai pour récupérer ses trois points.

Coup dur pour l’équipe, les frères Delesalle respectivement Capitaine et meilleur buteur de l’équipe étaient absents pour un séminaire d’intelligence collective à l’étranger (comprendre EVG). Aurel Cap’tain Desprets qui assurait la fonction l’année dernière, a repris le brassard, et annonçait le 442 habituel face aux enfants de Gayant. C’est aussi une équipe légèrement modifiée par rapport au match du LUC qui se présenta, César Cheddar Coisne et Alex Supo Delattre faisaient leur retour sur la pelouse.

Confirmant leur efficacité du premier match les Jaunes entamaient la partie sur des chapeaux de roues. Après 5 minutes de possession de balle, c’est Henri Plomb Decanter qui déviait fortuitement un centre d’Alex doigt-en-mousse Borgoltz pour ouvrir le score. Deux minutes après ce diable d’Henri D flirtait avec la ligne de but avant de centrer au second poteau pour le revenant Alex Super, qui prouvait au monde qu’il savait encore pousser la balle dans un but vide même après 18 mois d’absence. Les blancs complètement à la dérive assistaient en direct à leur naufrage collectif. Ils ne purent qu’admirer le vigoureux Pétard Denis conclure une superbe action personnelle depuis le milieu gauche ou encore Aurèle Desprets jaillir pour dévier un centre d’Henri D. 4 – 0 au bout de 10 minutes. Petite ombre au tableau, le pourtant robuste Charles Moquette Christory demandait à sortir à la 13eme minute suite à une déchirure de la cuisse gauche.

Les visiteurs, en totale maîtrise du jeu, enchaînaient les buts comme un bijoutier enfilerait des perles. Encore Henri D, encore Alex Super, encore Aurel D, puis Alex B et Antonio Ben-Pavard dos Santos qui d’une sublime demi volée croisée lobbait le gardien et trouvait la lucarne. Un but somptueux de l’international de l’équipe, une plate forme pour le jubilé?

9-0 à la mi temps.

La seconde mi temps fut plus calme, avec “seulement” 3 buts : un festival collectif digne du Brésil, conclu en revers par Petardhinho sur une déviation d’Alex Delattrinho; un second en déviation par Henri encore-lui Decanter et un dernier offert par Pétard Denis à Alex Supo pour perfectionner sa technique de poussage de balle dans but vide. 12 – 0 à la fin du match et retour joyeux à la maison

Si l’attaque s’est illustrée, la défense, organisée autour de Cyril Crosse-d’or Ségard et Julien François fut impeccable. Leur distribution parfaite du jeu permit au Polo de dominer largement le débat.

Pas de bêtise contre Cambrai pour la 2

Le Polo 2 recevait Cambrai avec comme objectif les 3 points et une revanche par rapport au match de la semaine dernière. Ayant appris de sa défaite en match d’ouverture, le Polo a changé de système de jeu et réussi à mieux se trouver sur le terrain avec un jeu plus fluide. Les Jaune montrèrent plus de cohésion et moins de déchets techniques.

Le Polo pris le match à son compte après une belle action collective conclue par Victor Brillard. Peu de temps après le sympathique et mélomane Tom Wacheux claquait une énorme raclette hors de portée du gardien sur une contre attaque éclair . Après un break bien réalisé le Polo se relâchait en fin de match et encaissait un but qui ne changera rien. 2-1

À noter la grosse prestation d’une des nouvelles recrues du Polo, Gaspard Lenoir ancien GK U16 du Lille Hoc. Premier match, première crosse d’or.
Déplacement compliqué le week-end prochain en terre Picarde pour affronter l’équipe 1 d’Abbeville, les pros de la ficelle.

Frustration pour la une face à Amiens

Premier match à domicile pour les Jaunes mais rapidement le public pouvait se rendre compte que le Polo n’y était pas. Trop d’erreurs, de mauvaises transmissions de balle, de fautes techniques…  Profitant des errements de la défense, les visiteurs pénétraient dans le cercle et se voyaient accorder un stroke sur une situation confuse d’air shot, de chocs de crosses et surement de trop de bras levés vers le ciel. Le tireur d’Amiens ne trembla pas et transforma ce don du ciel.  0/1. Un début du match qui avait tout du piège.
Pourtant le Polo se reprenait en second 1/4 temps avec une belle égalisation de Malo le jeune Senlis qui reprenait de volée un centre venu de la droite. 1/1 à la mi temps.

Remonté à bloc par la reprise le Polo dominait le match, assiégeait le camps des visiteurs, mais sans réussir à rentrer le second but. Sur une autre perte de balle anodine, Amiens s’éloignait en contre pour tromper Thibaut Titi Lefebvre en face à face :  1/2.
Le troisième 1/4 temps avait des allures du précédent, gros pressing Jaune, possession de balle, domination dans le jeu mais toujours pas de but, et encore une fois, les rouges qui réussissaient à scorer 3/1. Plus que 10 minutes à jouer. .

Les matchs se suivent et se ne ressemblent pas tous, à 5 min de la fin après une bataille de tous les instants, Charles Coffigniez permettait au Polo d’y croire encore un peu en convertissant un PC. 2/3 . Un autre PC obtenu sur le fil laissait apparaitre le spectre du match du Lillock avec une égalisation à la dernière seconde. Malheureusement le push de la dernière chance était repoussé par le gardien. Alex Barbry, au rebond, vit sa belle raclette déviée du pied par le défenseur. L’arbitre, lui, y vit la crosse et siffla dégagement synonyme de fin du match.  Résultat un peu décevant où le Polo n’a pas été assez bon.

Au travail cette semaine pour mieux préparer la réception du Racing dimanche prochain au Polo !

 

#WeArePolo


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s